Volailles Fermières de Loué

>  www.loue.fr

Les Fermiers
de Loué ont plus
de cinquante ans.

Produire le poulet préféré des Français tout en respectant la nature et les animaux : l’aventure des Fermiers de Loué est peu commune. Il nous paraît important de vous la raconter.

Plus de 50 ans de passion

Poulardes et chapons du Maine
sont célèbres depuis le Moyen Âge.

Écrivains et poètes (La Fontaine, Racine, La Comtesse de Ségur), seigneurs et souverains (Henri IV, Louis XIV), gastronomes de renom (Brillat-Savarin, Curnonsky), nombreux sont ceux qui ont un jour vanté la qualité des volailles du Maine.

Au cœur du bocage, Loué est l’un de ces villages du Maine. Sur son marché dominait la volaille, notamment lors de la Foire de l’Envoi quelques jours avant les réveillons de Noël et du Nouvel An.

Lors du comice agricole de Loué, le 30 août 1958, quelques hommes visionnaires décidèrent de « sauver leur poulet fermier ». Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le poulet industriel progresse et le marché de Loué n’est alors plus que l’ombre de lui-même. « Il y avait – comme qui dirait – des industriels déguisés en paysans sur le marché de Loué » racontera Eugène Lerouge, l’un de ces précurseurs qui fut aussi acteur dans la première publicité télévisée en 1978.

Le groupement des Fermiers de Loué est né. Il va imposer aux éleveurs un cahier des charges rigoureux qui, aujourd’hui encore, reste le socle de l’élevage façon « Loué ».

Le travail, la patience et la passion vont faire leur œuvre et les quelques éleveurs du départ, pionniers du bon goût, sont aujourd’hui 1 000.

Ils assument fièrement leur engagement : chaque poulet, sur sa bague, et chaque œuf, sur sa coquille, portent le nom de son éleveur.

« Des siècles de production de volailles de qualité dans le Haut Maine, un savoir-faire traditionnel, un climat propice à l’élevage de volailles en liberté, Loué avait tous les atouts pour réussir. »Pierre Rolland,
ancien maire de Loué.

La Sarthe
Carte Postale - 1906

Les chiffres clés

  • 1 050éleveurs
  • 1 000 000d'arbres plantés
  • 28 millionsde volailles,soit 3 %
    de la production nationale.
  • 25 millionsde boîtes d’œufs,soit 1 %
    de la production nationale.
  • 27 000 hade cultures destinées
    à l’alimentation des volailles
  • 9 000 hade parcours réservés aux volailles.
  • 1 800 kmde haies replantées.
  • 25 000contrôles internes
    et externes par an.
  • 350 tonnesde coquilles d’huîtres
    données aux poules pour
    favoriser la solidité de la coquille.
  • 20extraits de plantes et
    huiles essentielles
    pour
    nourrir ou soigner les volailles.
  • 40 000 m2de panneaux solaires installés
  • 6 éoliennes